Archives pour la catégorie Coups de ♥

Nos coups de ♥ Argentins

Argentine :

nabolo-drapeau-argentine

La Posta (Salta) : Etablissement un peu excentré ( quoiqu’à seulement dix minutes de la place centrale) tenu par deux frères très accueillant. Chambres bien décorées, agréables et économiques ( 320 pesos la double, 390 la triple, petit déjeuner inclus). Réduction pas négligeables ( 20%) chez divers loueurs de voitures ( Hertz notamment).

El Charrua (Salta) : pas le plus connu ni renommé, mais avec du recul surement le meilleur restaurant de viande qu’on ait testé en Argentine ( avec des prix bien inférieurs à des célèbres parilladas de Buenos Aires). Cuisson parfaite, service attentionné, carte des vins bien fournie et pour toutes les bourses. Accompagnements généreux. Ambiance gastronomique mais pas trop ( Comptez 100/130 pesos pour une bonne viande, sans les accompagnements, 100 pesos pour une bouteille de vin). 8/10 euros par personne.

Café Tobias ( Salta) : Le meilleur endroit de la région pour gouter aux Saltenas, la spécialité locale, ces empanadas fourrés de viande hachée et petits oignon/légumes. Très peu touristique, beaucoup de locaux aux déjeuner se partageant des doseras, arrosée de bière Quilmes. 70 pesos la docena,

Hôtel-boutique Gaia (Tilcara) : budget un peu plus conséquents. Hotel boutique hyper intime, avec chambres spacieuses, construites en bois exotique, et qui dominent une cour-jardin ombragée. Lits King-Size de 2m de large, décorâtion raffinée. Le petit déjeuner est assez exceptionnel, servi en chambre par le salon de thé affilié à l’hôtel, quelques mètres plus loin dans la même rue. Viennoiseries et gâteaux maison, confitures de tomates/mangues/épices, jus de fruits frais, fromages, charcuteries.. Thé et infusions 750 pesos la chambre triple, petit déjeuner inclus.

Restaurant El Nuevo Progreso 1917 (Tilcara) : endroit raffiné, pour partager de belles tablas ( sortes de planches de charcuteries/légumes/fromages/tapenades et autres sauces) accompagnés d’une bonne bouteille de Malbec.

Cerro Hornocal (Humahuaca) : un des plus beaux panoramas que nous ayons vu en Amérique du Sud, relativement peu touristiques, puisque surtout connu par le bouche à oreilles, les guides de voyages ( Routard, Lonely..) semblant n’avoir d’yeux que pour la montagne aux 7 couleurs de Purmamarca. Le panorama se mérite sachant que l’heure piste pour y arriver seccou sacrément, mais quel bonheur de se retrouver face à cette « palette du peintre » aux 21 couleurs selon la légende.

Hôtel Sala de Payagosta ( Cachi) :  Hôtel « ferme-éco-rustique » dans un décor superbe en pleine vallée calchaquie, chambre triple hallucinante avec cheminée, bain à remous, lit king size. Petit déjeuner avec les produits frais de la ferme (pain au figues, aux noix, confitures maison, madeleines, fromages, charcuterie). A quelques kms à peine de Cachi. Pour nous la meilleure adresse du voyage.

Hacienda de los Molinos ( Molinos) : Hôtel très chic, dans l’ancienne demeure du dernier gouverneur de la Province de Salta. Chambres de haut standing à la décoration assez passe partout, bien que pas forcément très grandes comparée à Payagosta. Organisées autour d’un patio, où trône un poivrier tricentenaire impressionnant.     Petit déjeuner buffet excellent et varié.                                                 L’Hotel se double d’un restaurant succulent, bien que pas donné donné. Mais la cuisine est pleine de pep’s et de bonnes idées.       850 pesos la triple.

La Vaca Tranquila (San Carlos) : ferme éco-rustique tenue par deux sexagénaires belges près de San Carlos, sur la ruta 40, à 25 km de Cafayate. Un peu plus abordable que les deux précédentes adresses, petit déjeuner maison succulent, même si la palme va vraiment à Payagosta. Pas de service de diner le soir, ce qui peut être un peu problématique si on a pas sa nourriture, tout fermant très tôt à San Carlos. Possibilité de ballades à cheval dans les environs, piscine en saison, et surtout la Vaca Tranquila a sa propre brasserie qui commence à avoir un franc succès dans la région. 620 pesos la chambre triple (surclassement en chambre quadruple) avec petit déjeuner.

Bodega Nanni ( Cafayate) : petite bodega familiale, aux vins biodynamiques, et ce sont presque les seuls dans la région. La visite est plutôt courte mais très intéressante gratuite, seule la dégustation est payante (4 vins pour 20 pesos). Possibilité de déjeuner sur place dans le jardin, pas testé mais ça sentait sacrément bon.

Restaurant Las Tinajas (Mendoza): autant être clair ce restaurant est un restaurant pour les gros appétits insatiables.. c’est un ténédor libre et tout je dis bien tout est à volonté, les pizzas minutes, les 15 sortes de pates aux 18 sauces différentes, les asados, grillades, entrées, desserts. Le choix est énorme et pourtant la qualité est là. Le tout pour 105 pesos par personne ( 5-7 euros).

Buenos Aires:

Hôtel Boho Rooms (Palermo Viejo) :en plein coeur de Palermo Viejo, le quartier le plus branché de Buenos Aires. un hôtel vraiment chouette mais qui plaira davantage aux filles, de par son côté très girly sorti d’un magazine de décor. Chambres triples spacieuses, décoration minimaliste et design, copieux petit déjeuner buffet, pas mal de bons plans. Chouette atmosphère, et plus sympa que les précédents testés dans le quartier. 700 pesos la triple petit déjeuner inclus.

Restaurant Efimiro Festin ( Palermo Viejo, juste à côté de Boho Rooms) : restaurant minimaliste à l’inspiration gastronomique.  Décoration vintage, service omniprésent ( parfois un chouilla trop), cuisine hyper inventive. Le Brie aux amandes rôti, sur compoté oignons, fenouil sauté et pousses d’épinard est une sacrée petite merveille. Plats 120/150 pesos.

La Cabrera Norte ( Palermo Viejo, juste à côté de Boho Rooms) : une des parillas les plus célèbres de Buenos Aires. Il faut réserver plusieurs jours voire une semaine à l’avance ( quand on veut y diner le vendredi ou samedi soir). Service attentionné, prix élevés, belle carte des vins. Avec le succès ce sont pas loin de 4 salles La Cabrera qui tiennent un carrefour ( avec la même carte, mais pas forcément le même entrain malheureusement). On vous conseille vraiment l’original, dont la devanture est noire. La viande est reine ici, mais les desserts ne sont pas en reste. La décoration est pimpante et les tables suffisamment espacées pour ne pas écouter les conversations des voisins. Repas 300 pesos/personne (avec vin). Pour les « mange tôt » 40% de réduction si vous commandez à partir de 19h et demandez votre addition avant 20h 😉

La Hormiga ( Palermo Viejo) : pizza cuites au barbecue, grosses salades, et les classiques bife de ojo, bief de chorizo, parfaitement cuits. Limonades maisons à tomber. D’emblée, l’atmosphère classieuse de ce spacieux restaurant séduit : bois clairs, couleurs feutrées, plantes et touches naturelles. Quelle beauté dans une ambiance si détendue ! Prix vraiment doux, ambiance plus jeune et détendue que les deux adresses précédentes. Plats 80-120 pesos.

El Refuerzo ( San Telmo) : Notre gros gros coup de coeur à Buenos Aires. Ambiance décontractée de bistrot de quartier. Le décor est superbe, la salle toute en hauteur n’est pas bien grande mais agrémentée de nombreux objets vintages ( tourne disque, siphons..). Il n’y a pas de carte, le serveur vous fait part des quelques plats, salades ou sandwichs du jour. Les portions sont généreuses, les salades gargantuesques et délicieuses, au programme notamment cassolette de lapin ou de poisson, salades de langoustines ou de saumon fumé, dessert succulents ( poires pochées au vin rouge et glace dulce de lèche, fromages de brebis argentins..). On y est quand même retourné 4 fois, c’est vous dire.

Le Florida Garden : le café littéraire d’époque qui ne semble pas avoir changé depuis 60 ans, la moyenne d’âge fleuret gentillement avec les 80 ans, mais l’ambiance est vraiment authentique. Toute l’élite artistique et littéraire de Buenos Aires semble s’y donner inlassablement rendez vous. Les expressos sont bien toniques, et les jus d’orange pressés revigorant en milieu de matinée. Café 22 pesos, jus d’orange 50 pesos.

Café Tortoni : Le Tortoni, comme l’appellent les portenos, c’est un peu notre café de Flore.. Le café carte postale, mais qu’il est toujours sympa de tester au moins une fois. Alors oui c’est très touristique, et la valse des serveurs en tablier blanc peut parfois sonner comme trop mise en scène. A côté de ça le chocolat chaud churros chantilly maison et dulce de leche , spécialité de la maison, est une petite merveille (64 pesos)

Hotel La Fresque : comment être plus central en étant à l’intersection de 25 de Mayo ( qui va du Palais Présidentiel au Congrès) et de 9 de Julio l’avenue la plus large du monde, où trône fièrement l’obélisque de Buenos Aires lorsqu’elle croise la Corrientes. Hôtel rétrochic, au mobilier d’époque, chambres en duplex sans forcément avoir de belles vues, mais plus que correctes. Petit déjeuner buffet très garni ( salade de fruits frais, oeufs brouillés, croissants, gâteaux, fromages et charcuteries..). L’emplacement central est vraiment hyper pratique, au dessus d’une station de métro, à deux pas de nombreux arrêts de bus, et le microcentro est accessible en 10 mn à pied. Une vraie pépite ! 600 pesos la triple avec petit déjeuner. 520 la double.

El Club de la Milanesa : des milanaises à toutes les sauces, en veux tu en voilà. Menu très abordable le midi. 80 pesos pour une entrée + une milanese au choix avec accompagnement + 1 bière ou boisson + 1 café ou dessert.

Restaurant Plaza Asturias: restaurant à l’espagnole, en plein milieu de l’Avenida de Mayo, carte longue comme mon bras mais service ultra efficace et attentionné malgré le nombre incroyable de couverts de cette immense salle. Cuisine classique mais bien gouteuse. Prix abordables. Plats 75-110 pesos.

Restaurant Aqva (Iguazu) : probablement un des meilleurs restaurants d’Iguazu. Connu par Tripadvisor, vaut vraiment le coup, produit frais, poissons de rivières, langoustines, plats plus simples et plutôt bon marché. Belle carte de vins (blancs surtout). Service attentionné. Plats 55-110 pesos.

Patagonie :

Compagnie Maritime Tres Marias (Ushuaia) : bien loin des bateaux surchargés de 150 personnes sur le Canal de Beagle, compagnie beaucoup plus intime ( quoiqu’un chouilla plus chère, 550 pesos/personne la demi journée de navigation, avec escale et randonnée sur l’Isla H) avec un petit 18 places où ne logent que 12 clients maximum. Vraiment de très bons souvenirs !!

Hôtel Las Cabanitas (Calafate) : Gerardo tient sa petite guesthouse avec entrain, et l’accueil est vraiment chaleureux. Mordu de jazz, les playlists dans les espaces communs valent le déplacement. Pour ce qui est du logement , on vous conseille chaudement si vous êtes à 2 ou à 3 les petites cabanes au fond du jardin (500 pesos à 2, 600 pesos à 3 avec petit déjeuner), qui ne font pas plus de 2 mètres de large, mais où tiennent une mini salle de bain, un lit double à l’étage, et un lit simple au rdc avec un chauffage au fioul plus qu’agréable avec les températures patagonnes.

Restaurant Mi rancho (El Calafate) : Sans doute le meilleur restaurant qu’on ait testé en Patagonie, avec la spécialité locale l’agneau patagon. Cotelettes premières d’agneau confites, patate douce, légumes sautés, jeunes pousses.. C’est vraiment exquis !! Les desserts, de grand classiques français ou italien revisité à la sauce locale ( tiramisu, sorbet fruit de la passion, ananas sauté) finissent de nous conquérir. Une excellente adresse. Plats 120/150 pesos. Vins un peu chers cela dit.

Patagonia Hostel (El Chalten) : une auberge de jeunesse comme on souhaiterait plus souvent en voir. Tout est propre, neuf, bien organisé, accueillant, chaleureux. La cuisine est parfaitement équipée, les chambres spacieuses et les espaces communs aérés. Nombreuses infos utiles sur les sentiers de randonnée alentours, ambiance internationale (on a meme croisé des sud coréens) Chambres triple 550 pesos avec petit déjeuner, dortoirs 100-140 pesos ( avec/sans petit déjeuner).

Fonda Ahonikenk (El Chalten) : plats roboratifs mais bien cuisinés et qui réchauffent bien lorsqu’il neige dehors, ambiance de taverne de montagne , beaucoup de locaux. prix corrects. Service décontracté.

La Barraca ( Bariloche) : maison d’hôtes sur les hauteurs tenues par un couple franco argentin. Décoration épurée, jolie vue sur la lac, petit déjeuner plus que correct. Finalement pas si cher que ça pour la qualité de l’hébergement. 390 pesos la triple avec petit déjeuner.

EL Regional ( San Martin de los Andes) : hyper chouette, taverne chic à bières et tablas ( grandes planches de charcuteries ( sanglier, jambon fumé, cerf..), olives, fromages , tomates séchées, poisson fumés ( truites..) et autres portions d’escabeches). Large choix de bières artisanales pour arroser le tout. Pas donné mais bonne soirée en perspective ! Tablas à 350 pesos pour 3 personnes.

Nos coups de ♥ Colombiens

Colombie :

797f0365320dea853b3dd038fab772e3-l

Ganso & Castor (Medellin) : restaurant d’inspiration française un peu chic, meilleurs petits déjeuners du voyage en Colombie. Jus de fruits inventifs. Fréquenté par le gratin de Medellin

La Puerta Falsa (Bogota) : un must pour tout séjour à Bogota, pour aller petit déjeuner d’un traditionnel tamales (farine de mais, poulet, petits légumes, le tout cuisiné dans une feuille de bananier), d’un chocolat chaud santafeno ( chocolat à l’eau, servi avec un pain au lait et du fromage), et d’un jus de fruit frais

Masaya Hotel (Bogota) : dans la Candelaria, pas loin des intérêts touristiques, vieille bâtisse superbement retapée, un poil plus cher que la moyenne. Super petit déjeuner. Chambre plutôt confortable. Repris par 4 français tout droit sortis de leur école de commerce, et un peu caricaturaux de parisianisme il faut le savoir. Mais la situation rattrape ce petit inconvénient. 70000 pesos ( 25e) la double.

Hotel Kaleidoscopo ( Manizalès, région du café) : tout nouvel hôtel, central accessible depuis la gare routière par le téléphérique, dortoir pour 2 personnes.. Qui nous sert en fait de chambre double, lit douillet. Accueil adorable de Martha, la soixantaine, qui était au petit soin et s’occupait de nous comme de ses enfants. Petit déjeuner simple mais vraiment correct. Bons plans pour les excursions aux alentours ( thermes, parcs diverses). 26000 pesos/personne (10 euros).

Musée Botero (Bogota) : entrée gratuite, un des plus beaux musées que nous ayons vu, pas uniquement centrée sur l’oeuvre de Bottero ( même si il doit y avoir pas loin de 200 tableaux du maitre colombien), mais nombreux tableaux impressionnistes (Gauguin, Renoir, Matisse légués de sa propre collection. Mise en scène superbe, bâtiment aéré et agréable. Vraiment très chouette.

Finca Sacha-Mamma (Salento) : un peu loin de tout, mais vraiment off the beaten track comme on dit. On a connu cet endroit en cherchant au hasard sur des forums de voyage. Personne ne semblait connaitre, même en ville. Si vous voulez vraiment avoir un superbe aperçu de ce qu’est la culture du café dans cette région , mais avec la vision de Diego qui tient sa minuscule exploitation familiale. 7 fois plus chers que les tours classiques de 1h dans des fincas complètement industrielles certes ( ce n’était que 35000 pesos soit 13 euros/personne incluant un super déjeuner avec toute la famille, et 5h à la ferme). Pour y aller, compter 2h de marche aller depuis Salento, mais le sentier ( une route de terre sans voiture) est superbe et passe dans le fond d’une vallée verdoyante. «  Aller au cimetière et continuer sur la route jusqu’à un mirador ( 45mn de marche), descendre la route sur la gauche, traverser la rivière ( attention aux chiens), passer devant la Finca el Porvenir, traverser un deuxième pont puis prendre à droite, c’est tout droit au bout d’une petite heure de marche depuis le pont (Entrée sur la gauche) » Appelez Diego pour organiser une visite.

Le Papillon ( San Gil) : tenu par un quinqua suisse un peu perché, mais qui est une mine d’informations sur la région. Endroit vraiment chouette, chambres parmi les moins chères de notre voyage en colombie, cuisine équipée +++, possibilité d’organiser activités ( rafting, plans pour les balades dans la région notamment le Camino Real). 35000 pesos ( 14 euros) la double.

Gringo’s Mike ( San Gil) : ouvert par le patron de l’agence de VTT du même nom qui propose des excursions d’une journée dans le canyon le plus profond de Colombie, non loin. Western food, mais burgers de folie ( imaginez un triple 280 en trame de taille, les saveurs en plus), smoothies mangue framboise !!  5 euros le burger

Pastelaria Francesa (Villa de Leyva) : un peu compliqué à trouver, mais demandez le chemin au colombiens, premières vraies viennoiseries du séjour, le feuilleté manquait souvent, ici c’est pas loin d’être aussi bon qu’à Paris. Si vous voyagez au long cours, ça vous rappellera de bons souvenirs gustatifs !

Puntas Gallinas : Loin de tout, dans une famille de Wayuu, à dormir dans des chichorrones ( grands hamacs hyperconfortables) à la belle étoile. Si vous arrivez là bas ( ce qui n’est pas une mince affaire, mais est vraiment loin d’être aussi compliqué que ce que racontent les guides), vous ne pouvez pas vous trompez c’est le seul hébergement du coin. Paysages paradisiaques, lagunes turquoises, flots déchainés, dunes de sables immenses. Un immense coup de coeur pour cet endroit encore préservé du tourisme de masse !! Poissons grillés fraichement pêchés.

Finca Escondida (Palomino) : face à la mer, ambiance internationale plutôt assez chouette, surtout économique à condition de dormir en hamacs où on est un peu les uns sur les autres, où en tente. Les doubles qu’on a pas testé sont vraiment chéros. Couchers de soleil dantesques, bout de plage coincée entre deux embouchures de rivières, un vrai petit paradis. Nourriture pas donnée, mais plein de super boui boui 1 km plus au nord, le long de la route principale.

Nos coups de ♥ Amérique Centrale

Cliquez sur les liens (en vert) pour accéder au sites internet et aux adresses.

Guatemala :

guatemala

Utopia Eco-Lodge (Semuc-Champey) : pas simple de s’y rendre, mais encore moins d’en partir. Construit dans les arbres au dessus de la fôret tropicale, le deck depuis le bar offre des vues exceptionnelles !! Tous types de chambres, du hamac basique au bungalow semi luxe. Prix relativement raisonnables même si plus élevés que la moyenne du pays. Repas végétarien et smoothie du tonnerre ( framboise/pépites de cacao). Pour être perdus, on est perdus. Nombreuses excursions, tours.

Nicaragua :

1009557-Drapeau_du_Nicaragua

  • El Zopilote (Isla de Ometepe) : ferme organique (un peu hippie mais pas trop), vue très chouette depuis les chambres doubles sur pilotti, sdb commune en plein air, super petit resto avec soirée pizza maison succulentes.   14 -16 dollars la cabane pour 2 personnes.
  • Gelateria Italy &Co (Granada) : tenue par un couple franco-italien, glaces et sorbet aux fruits tropicaux incroyables. Pas donné mais pour la qualité c’est top.
  • Posada La Gordita (Léon) : tenue par Monica, une nicaraguano-canadienne, qui comme le nom de sa posada l’indique est un peu gordita ( pour ne pas dire obèse morbide). Accueil hyper chaleureux, pas donné mais difficile de trouver meilleur rapport qualité prix en ville. Plein d’infos gourmandes. Peu faire un peu chaud dans les chambres.  20 dollars la double avec sdb privative.

Costa-Rica :

drapeau-costa-rica

  • Casa Tranquillo (Santa Elena) : 22 dollars la double avec sdb commune, hyper chouette, en plein coeur de Santa Elena, tenu par un jeune couple plein d’entrain, multiples possibilités d’excursions avec réductions, ambiance internationale sympa, chambre bien décorées, petit déjeuner avec pan de banana maison !
  • Extremo Canopy ( Santa Elena) : 45 dollars le parcours de 14 cables) : tyroliennes de dingos 150 à 200 mètres au dessus du vide, pendant 2 heures, au fessu de la canope de Monteverde, transfert inclus depuis le centre de Santa Elena.

Nos coups de ♥ Péruviens, Boliviens et Chiliens.

Pérou :

voyage-perou-drapeau

La Brasa Roja (Huaraz) : ici la star c’est le poulet rôti à la braise, toute les locaux viennent pour ça en fin de semaine, mais le reste du temps c’est plus tranquille. Salle aérée, service efficace, vraiment pas très cher, que vous preniez un quart ou un demi poulet chacun, la marinade est succulente, les sauces pour accompagner les frites variées ( les classiques Ketchup, Mayo, Moutarde, Sauce à l’ail, Sauce aux olives, Pesto de coriandre), et les bières pour arroser le tout bien fraiches. Super adresse après une journée de rando.

Quechuaandes : une des agences les plus professionnelles auxquelles nous ayons eu à faire ( pour organiser notre trek au Santa Cruz). Tenu par Marie une belge, et David son mari péruvien. Tout à été nickel, tarifs vraiment raisonnables pour la qualité de la randonnée. Cuisinier, guide, muletier. Un autre vrai coup de coeur.

Mi Comedia Pizzeria ( Huaraz) : le pizzaiolo n’a rien a envier à ses compatriotes italiens. Succulentes pizzas dont nous nous sommes régalés à notre retour du Santa Cruz, même quelques chiantis et de la San Pellegrino à prix abordables. Dans aucun guide, car vient juste d’ouvrir, mais est déjà

Panaderia Pantastico (Cusco) : On y a passé un long moment, retransmission sur écran géant des matchs de la Coupe du Monde oblige, autour de succulentes pâtisseries et de jus de fraises fraichement pressés. Les cakes Banane-Chocolat et Maracuja-Citron Vert-Coco sont à tomber par terre. 4 soles la part ( et quelle part).

Restaurant Uchukuta ( dans l’hôtel Sol Plaza Inn) : Un petit restaurant sans prétention, rattaché à un hôtel chic un peu trop prétentieux. Le menu du soir pour 12 soles ( entrée ou dessert + plat+ limonade maison+ thé ou café) est presque imbattable et les portions en plus d’être généreuses sont vraiment appétissantes.

Restaurant végétarien : Tenu par un quinquagénaire américain, qui a du passer un certain nombre d’années à se cramer le cerveau, mais qui n’en est pas moins hyper accueillant. Cuisine 100% végétarienne, mais très inventive, burgers de lentilles, sauté de légumes oubliés, jus de fruits frais gargantuesques et vraiment pas cher qu’on se partage très facilement à 2 voire 3.

Boulangerie de Paris (Aguas Calientes, Machu Picchu) : tenu par un Breton bon vivant, certes les prix sont plus parisiens que péruviens, mais ici c’est un peu le cas pour tout. Viennoiseries ( pains suisses/ pains au chocolat/ pain aux raisins) bien fondantes pour le petit déjeuner. Sandwiches du jour pas donnés, mais sympa à emmener la haut sur le Machu, au lieu de se faire extorquer par l’unique cafétéria aux prix prohibitifs.

Indio Feliz (Aguas Calientes, Machu Picchu) : toujours pas bon marché vous l’aurez compris, mais pour la qualité de ce restaurant ( 20 euros par personne, avec E+P+D+vins, café, apéritif) ce n’est pas bien grave. Un autre français un peu perché, à construit ici une sorte de bateau pirate, décoré sur 3 étages avec les objets les plus fous. Ambiance vraiment chouette, et cuisine française exceptionnelle pour quiconque en vient à regretter notre chère gastronomie. Quiche lorraine de folie, truite à la mangue, amandine poire chocolat, bons vins. Tant qu’à dépenser au Machu Picchu, autant le faire complètement.

Couvent Santa Catalina (Arequipa) : visite nocturne le jeudi soir, on se perd et se reperd dans ce superbe endroit qui n’est pour l’occasion éclairé qu’aux bougies. On s’imagine très bien quelques siècles en arrière quand cet immense couvent était presque un village à l’intérieur de la ville, avec ses énormes cuisines, ses fontaines publiques, ses miradors sur la ville.

Oltursa : la compagnie de bus aux services impeccables, moins connue que; mais qui nous a permis de rendre plus agréable les voyages de 12/16 et 27h de bus et ce pour des tarifs vraiment économiques.

Bolivie :

Bolivie_drapeau

Alojamento Kota Kahuana Avenida Busch (Copacabana) : Hebergement familial simple mais confort avec chambre double (salle de bain privée) pour 60 Bolivianos (6 euros). Famille très avenante et de bon conseil. Non loin du lac. Petite cuisine équipée, mais fait très bien l’affaire. Très propre.

Condortrekkers : agence d’écotourisme à but non lucratif mi ONG, dans la veine de Quetzaltrekkers au Guatemala/Nicaragua. Les bénéfices engendrés par l’agence comme par son restaurant servent à financer les opérations de l’ONG. Trek dans les villages Jalq’a très bien organisé, nourriture excellente, chouettes rencontres, et prix raisonnables. (60 euros/personne le trek de 3jours/2 nuits tout inclus). Une belle expérience.

Condor B&B (Sucre) : un tout nouvel hôtel surlquel nous sommes tombés un peu par hasard. Nous avions payé 100 Bolivianos la nuit ( chambre double avec terrasse privative et sofa, avec sdb partagée sur la palier), mais même si le prix à doublé c’est encore une très bonne affaire. Le bâtiment est magnifique !! Nous étions seuls pendant 4 jours, la cuisine qui jouxte un des jardins de la cour centrale est bien équipée. Le Wifi fonctionne parfaitement. Le petit déjeuner – bien que frugal- est inclus. Propreté nickel. Un de nos plus gros coups de coeur, la tranquillité du lieu ayant aussi joué en notre faveur.

Hostal Paola ( Samaipata) ; hôtel sans prétention avec vue sur la place principale du village. 80 soles la nuit ( 8 euros), avec seb commune. très propre, central et tranquille. Terrasse ombragée. Wi-fi capricieux.

Hotel Koala Den ( Potosi) : avec ce froid de canard, on était contents de tomber sur un hôtel avec chauffage ( dans les chambres, mais aussi dans le patio). Batiment de plusieurs étages tous reliés entre eux par des escaliers-passerelles. Chambres pas bien grandes mais confortables, lits douillet, connexion internet OK. Bonne ambiance internationale et pas trop jeune.

Agence La Torre (Tupiza) : Super agence hyper bien organisée, aux 4×4 confortables et en bon état, pour le tour dans le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni. Pas forcément toujours la plus connue, mais vraiment pas loin d’être une référence ( et qui plus est avec des prix un chouilla moins élevées que les autres)

Residencial El Rosario ( Tarija) : Arrivés ici en plein milieu de la nuit ( et avec la surprise de ne devoir payer que pour une demi-nuit du coup). Petit établissement familial très propre, sans forcement beaucoup de cachet, mais chambres confortables, WIFi hypr réactif. 90 soles la nuit avec seb commune ( demandez la à 45 soles si vous arrivez en plein milieu de la nuit)

Chili :

chili

13 Lunas (Ancud, Ile de Chiloé) : LA ROLLS ROYCE des auberges de jeunesse, dortoirs hyper confortables de 4 personnes, auberge super spacieuse tout en bois, ping pong, barbecue, babyfoot, service de location de voiture, petit déjeuner top inclus, accueil adorable, ambiance très sud américaine. Propreté impeccable, lits de dortoirs d’1m10 de large. Terrasse avec vue superbe sur la mer. Cuisine suréquipée. Un vrai cri vrai coup de coeur. 10000 pesos ( 12,5 euros)/personne.

Casa Verde Limon ( Valparaiso) : superbe maison verte , tenue par des artistes, dans un coin tranquille de Valparaiso, très central. grande cuisine ouverte parfaitement équipée, lit douillet, WIFI OK, parties communes agréables et aérées. Un vrai bon plan. 16500 pesos la nuit à 2 ( 22euros) sans petit déjeuner.