Archives pour la catégorie Novembre 2015 : Thailande

Wat Pho.

Rendez vous en terre attendue : Le Royaume du Siam.

Ça y est les Routes de Choc repartent sur les routes d’Asie du Sud est après 4 opérations, 5 mois de rééducation, un peu de travail et le plein d’amis et de famille !!!!

Première destination Bangkok, la cité des anges n’étant pour nous qu’une sorte de « hub » pour nos pérégrinations asiatiques.

Malgré tout nous prenons deux petites journées pour nous balader dans cette grande ville à la chaleur étouffante et essayer de savoir quelle sera la suite de notre programme, nous arrivons il faut l’avouer les mains dans les poches sans guides et avec peu d’idées définitives sur ce que l’on veut visiter en Thaïlande !

Direction le bateau bus, un peu d’air ne nous fera pas de mal sous le soleil de plomb et les 36 degrés à l’ombre … Difficile d’en profiter quand le sifflet du rabatteur vous explose les tympans et qu’il vous hurle dessus pour aller s’entasser toujours plus au fond du bateau.

Bateau Bus, Bangkok.
Bateau Bus, Bangkok.

Nous nous arrêtons au marché aux fleurs : jasmin, orchidées, fleurs de lotus, destinés principalement aux offrandes. Le mélange des odeurs et des couleurs est très plaisant !

FLASH CHA CHA : « Direction le temple du Wat Pho, en chemin n’ayant plus trop les réflexes de baroudeuse je me laisse quasi convaincre par un chauffeur de tuk-tuk que le temple est fermé jusqu’à 15:00 pour une représentation quelconque mais que pour seulement 20 bahts (0,5 euros) on peut aller se balader avec lui voir plein de choses hyyyper sympa …. Bref Octave et son pragmatisme nordique mettent court à la conversation et il préfère aller vérifier par lui même si le temple est ouvert ! Ce qui est en effet le cas … Naïveté bonjour !!! »

Le temple est énorme et la visite commence par le Bouddha couché, entierement couvert de feuilles d’or, et  qui se repose fièrement depuis ses 46 m de long et 15m de haut, presque un peu à l’étroit dans ce temple trop petit pour lui. Pour info, la position couchée est celle précédant le nirvâna; point de libération du cycle des réincarnations.

Le fameux Bouddha couché.
Le fameux Bouddha couché.
Tradition moderne : le moine connecté.
Tradition moderne : le moine connecté.

On se perd ensuite dans le dédale de petits temples qui constituent le Wat Pho, avant de rentrer en passant par le marché aux amulettes vers Rambutri Rd dans la guesthouse où nous logeons.

Le lendemain matin après une rapide concertation et une vérification météo, le sud et les îles de la Thaïlande sont sous la pluie alors qu’au Nord le soleil est omniprésent !! Le choix est vite fait on part rapidement à la gare acheter des billets pour le train de nuit direction Chiang Mai ! Nous nous prenons des places en seconde les sièges s’ajustent pour faire 2 grandes couchettes ! Tant qu’on peut éviter les bus on en profite …

Cela nous laisse tout l’après midi pour nous perdre dans le quartier de Chinatown, on s’y croirait presque ! Ça grouille de partout, ça parle fort, disons le clairement c’est le bazar ! Le plus difficile pour nous sera de trouver un endroit pour manger qui nous inspire un minimum confiance et là franchement c’est pas gagné même dans une des capitales mondiales de la Street Food !!

Miam Miam.
Miam Miam, Chinatown, Bangkok.

Le train de 18H10,  est plus confortable que l’on ne l’imaginait ! Nous avons un carré rien que pour nous et quelques minutes après le départ on vient nous mettre en place les couchettes et faire nos lits avec draps, oreillers, couvertures etc… Bien mieux que nos trains couchettes !! On dort comme des bébés.

Train de nuit Bangkok- Chiang Mai.
Train de nuit Bangkok- Chiang Mai.

Octave connaissait déjà Bangkok, mais tout le monde nous avait recommandé Chiang Mai ! C’est la plus grosse ville du nord de la Thaïlande,  dont le centre, plus touristique concentre les guesthouses, bars et restos les plus sympas. Nous nous posons dans la partie nord et finissons notre nuit au frais à la Mountain View GH!!

SacrA9 parking, Chiang Mai.
Sacré parking, Chiang Mai.

Chiang Mai s’avère être très touristique mais malgré tout plutôt agréable avec ses petites ruelles à l’ombre bordées d’arbres et de fleurs, des petits cafés où l’on peut prendre un vrai petit déjeuner ou des Milshakes de « gros » ( le peanut lover du Dada Kafé avec beurre de cacahuètes maison, amandes, lait de coco, miel.. un régal d’après Octave)

Women not allowed, ca tombe bien.
Women not allowed…

Pour se détendre direction le Prison Massage Center, salon de massage thaïlandais, où les masseuses sont d’anciennes détenues en phase de réhabilitation. C’est tonique et revigorant, même si le côté détente est un poil plus difficile à déceler sur le moment. Une fois passées les manipulations les plus improbables, on est quand même sacrément détendus même si on avoue avoir eu un peu peur à certains moments (déformation professionnelle sans doute..)

Nous organisons aussi les prochains jours en louant 2 scooters pour aller faire la Mae Hong Son Loop, célèbre boucle de 800km dans les villages et montagnes des alentours. Pour 20 euros par jour, nous avons chacun notre gros scooter 150cm3, même avec une épaule et quelques kilos en moins, Octave prend toujours autant de place, et puis ce sera plus confort, on ne va pas faire de petites économies.

On the loop again !
On the loop again !

Première étape Pai, à environ 163km de C.M. Nous partons de bonne heure, je ne me sens pas très très à l’aise ils conduisent vite et la route ressemble plutôt à une 4 voies … La bifurcation direction la route au 1684 virages commence et en effet on est servi. La route est en travaux et très touristique on se fait doubler par des minibus en folie, qui coupent les virages et nous enfument !! Sur le moment on espère sincèrement que les 5 jours ne seront pas comme ça !

FLASH VIEUX OS : Arrivés à Pai, nous sommes un peu perplexes, hyper touristique, peu charmant, pleins de babos qui se baladent pieds et torse nus pour avoir l’air cool j’imagine, oui oui on vieillit. Charlotte à bientôt 30 ans n’oublions pas..  Humour :-)

On part un peu à l’écart se faire un super petit resto, le Na’s Kitchen, où l’on teste notre première Tom Yam Soup, la table derrière nous n’arrive pas à manger ses plats tellement ils sont épicés, autant vous dire que le « spicy medium » risque d’être une devise bien précautionneuse les prochaines semaines.

Le lendemain la route en direction de Mae Hon Song est superbe et nous sommes enfin seuls ! Pas de minibus pour nous enquiquiner ! Nous nous arrêtons après une grosse heure pour visiter l’impressionnante grotte de Tham Lod, accompagné d’un batelier, d’un guide et de sa fidèle lampe à pétrole. Nous nous enfonçons doucement sur notre barque dans la pénombre suivie par des dizaines d’énormes carpes prêtes à nous sauter dessus ! Nous faisons une première halte et partons à la découverte des immenses stalactites, stalagmites, et autres formations rocheuses ! Les cris des chauves souris, les tâches qu’elles forment agglutinées les unes sur les autres, ajoutez à cela la moiteur ambiante et vous aurez une idée de l’atmosphère pesante qui régnait dans ce mémorable ensemble souterrain.

Grotte de Tham Lod.
Grotte de Tham Lod.
Tapis rouge !!!
Tapis rouge !!!

Nous repartons et cette fois ci petit arrêt dans un village traditionnel chan avec une vue splendide parfait pour faire une pause et laisser reposer les courroies des scooters soumises à rudes épreuves sur ces routes vallonnées et escarpées.

Nous arrivons à Mae Hong Son, petite ville concentrée autour d’un lac, dont les bords sont occupés par des temples à la déco kitsch, autour duquel un petit marché de nuit s’installe une fois la nuit tombée ! Fini les touristes ici on a la sensation d’être vraiment seuls. Nous allons observer le coucher du soleil depuis le temple birman qui domine la ville avant d’engloutir un burger au crocodile et une salade de poulet épicé vraiment bon marché chez N&J’s Kitchen puis d’aller flâner sur les bords du lac.

Laughing Buddhitas.
Laughing Buddhitas.

Mae Hong Son-Mae Sariam : étape cette fois ci bien plus rectiligne (150km), nous passons faire un stop dans le village de Microwave, ça ne s’invente pas. Perché en haut d’une montagne ! Ma bécane grimace, la pente est raide et je laisse Octave devant, m’arrêtant en cours de route de peur d’être en panne d’essence… et de plaquettes de freins pour la descente du retour.

Arrivés à Mae Sariam nous sommes un peu surpris par cette ville qui semble complètement morte et déserte, nous logeons dans une des seules guesthouses du coin qui est un peu glauque, et dinons en bord de rivière. Rien de dingue..

Mae Sariam-Mae Chaem: nous partons tôt comme à notre habitude pour rejoindre le petit village de Mae Chaem au pied du Doi Intahnon (le plus haut sommet thaïlandais qui culmine à 2650m). La route est encore une fois très belle mais plus courte que les jours précédents et après 2 petites heures nous sommes arrivés … La suite de la journée est un peu longue sachant que les bouis-bouis qui servent à manger dans la ville ne nous inspirent pas des masses. Seul le chouette bungalow que nous nous dégotons sur les conseils de l’ami routard permet de faire passer le temps plus rapidement. Pongsara Resort Bungalow ( 300 baths la nuit, 8 euros)

Sans commentaires... :-)
Sans commentaires… :-)

Ultime étape de notre boucle : retour sur Chiang mai. La petite route entourée d’arbres immenses est très belle, et nous permet de couper après le péage pour accéder au Doi ! On est contents de ne pas avoir à s’acquitter de 8€ chacun. On fait un petit arrêt par un View Point au milieu d’un virage dans la montée (assez étrange car il n’y pas d’endroit pour s’arrêter, on pose donc nos scooters en plein milieu de la route…). La montée continue sec, au max nous sommes à 40km/h, la pente est à 24% sur les derniers kilomètres, même Froome irait plus vite qu’Octave sur son scooter.

La vue de la haut n’est pas exceptionnelle, et est bouchée par la végétation. Les explications hasardeuses du guide ne mentionnaient pas que la route était coupée de l’autre côté du Don Inthanon pour raison militaire, on doit donc revenir sur nos pas et faire un détour de 40km, repassant du coup par le péage qu’on avait évité à l’aller mais en la jouant filou nous en sortons sans débourser un bath. Nous rentrons tranquillement sur Chiang Mai et profitons des dernières heures de location qu’il nous reste pour aller visiter le temple de Doi Suthep qui domine la ville, et à la particularité d’être habité par des bonzesses ( femme moines toutes vêtues de blanc), ainsi que le Wat Chet Yod, un magnifique temple du 15ème siècle.

Wat Ched Yod, Chiang Mai.
Wat Ched Yod, Chiang Mai.

Aujourd’hui pour notre plus grand plaisir nous allons apprendre à cuisiner Thaï ! On passe nous récupérer à notre hôtel et faisons une halte dans un des marchés de la ville. Notre cuisinière (Peng) nous fait découvrir les différents légumes, épices, piments qui agrémenteront nos futurs plats ! Au menu : Tom Yam Soup, Green Curry, Poulet au Basilic, Pad Thaï, Papaya Salad, et Mango Sticky Rice…. Je ne sais pas si on pourra décoller après !!

Pâte de curyy vert.
Pâte de curry vert.

On se rend compte que la cuisine thaïlandaise n’est finalement pas si compliquée, cuisine de l’instant où la fraîcheur est le maitre mot! On se régale ! Et nous aurons de nouvelles raisons de vous inviter rue du Dragon pour nous donner votre avis.

Après quasi 15 jours en Thaïlande nous nous dirigeons vers le Laos, il faut juste faire une ultime étape par la ville de Chiang Rai, pas indispensable, mais qui nous permet de couper le trajet, de récupérer des dollars (utiles pour le paiement des visas Laotiens) mais aussi de connaitre cette excentricité qu’est le White Temple, Mecque du kitch ou du ringard à vous de choisir, une construction meringuée hallucinante bâtie progressivement depuis 20 ans avec les fonds publics thaïlandais par un artiste local Kositpipat en hommage au Roi, le Rama IX. Une sorte de version bouddhistico-polystyrenoide de Facteur Cheval, en rupture avec les temples traditionnels mais tout de même habitée par des Monks, et où l’on croise Kung Fu Panda, Batman, Matrix, X-Men et j’en passe. Mémorable.

Clock tower, Chiang Rai. Pour les photos du temple, on vous attend dans la galerie.
Clock tower, Chiang Rai. Pour les photos du temple, on vous attend dans la galerie.

On vous embrasse du Laos, prochain article à suivre très prochainement. Cha&Octavio